Laguna nostra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laguna nostra

Message  Klod le Ven 2 Nov - 9:49

Présentation de l'éditeur

Le cadavre d'un égorgé bute dans un rio contre un escalier de marbre. Un bébé est arraché à un trafic de petits clandestins. Une riche veuve recrute des chérubins pour chanter du Purcell. Un escroc en oeuvres d'art est protégé par un brillant avocat. La directrice d'un réseau de charme sur le Net est terrorisée par un Albanais philanthrope. Ces mystérieuses, affaires se nouent autour d'Alvise Campana, l'infatigable commissaire auréolé de succès qui veille sur Venise, protège ses touristes et assure la paix du commerce. Ni les criminels ni les femmes ne résistent à sa ténacité, et le bel Alvise serait comblé s'il ne partageait son palais délabré avec sa soeur et ses deux oncles, un trio de célibataires excentriques qui rêvent à des plafonds restaurés, à des chefs-d'oeuvre dénichés, à l'harmonie du monde retrouvée. Bousculé par leurs intuitions artistiques, le pragmatique commissaire ne jure que par la véracité des faits pour mener son enquête. Mais, de chamailleries en quiproquos, de faits divers cocasses en crimes abominables, les quatre Campana vont la résoudre ensemble. Enfants de Venise, ils savent que la marée a toujours purifié les eaux troubles de leur lagune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
20,30 €uros

Broché: 393 pages
Editeur : Robert Laffont (21 janvier 2010)
Langue : Français
ISBN-10: 2221105397
ISBN-13: 978-2221105399

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laguna nostra

Message  Klod le Ven 2 Nov - 10:40

Alvise Campana est le plus jeune commissaire de Venise. Il vit avec sa femme Chiara dans un palazzo séparé en plusieurs appartements pour le reste de sa famille : ses oncles, Igor et Boris deux frères jumeaux qui n’ont jamais vu leur père ni la Russie, et sa sœur cadette, la narratrice.

Cette dernière est historienne de l’art, ou plutôt obsédée par les plafonds peints. Mais elle aime son frère et le déteste et ne peut s’empêcher de se mêler de ses affaires. Donc, quand un cadavre est repêché égorgé dans la lagune et qu’en plus, l’oncle Boris devait marchander avec cet homme-là autour d’un tableau...

Après ma première partie de lecture, j’ai pensé “oui c’est bien mais c’est un style très particulier, c’est….” Incapable de lui trouver un adjectif, pour ma phrase parfaitement : “C’est très écrit, c’est un style soutenu”.

Ce n’est pas une auteure de polar. C’est une papou qui vit à Venise et qui signe là un très bon roman, un roman excellent même. Plein de références culturelles et dont l’enquête va finalement trouver des ficelles qui servent à dénoncer le trafic d’enfants. Mais pour la partie polar, j’avoue qu’il n’y a rien d’extraordinaire (sauf le retournement de situation de la fin qu’on aurait pu voir venir si on avait fait attention uniquement aux indices mais là n’est pas du tout l’intérêt de ce livre).

J’ai beaucoup écrit pour dire quelque chose qui tient en quelques mots (cinq pour être précise) : Très bon roman, polar moyen.

Et pour vos yeux, voici le tableau de Caravage dont il est question :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'ai aimé (7/10) = Very Happy

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum