Summertime (Vacances à Venise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Summertime (Vacances à Venise)

Message  Klod le Jeu 25 Oct - 10:32

Ce film de David Lean est sorti le 21 juin 1955 (autre titre "A Summer Madness") :
Quadragénaire célibataire indépendante, l’américaine Jane Hudson (Katharine Hepburn) s’est offert pour la première fois des vacances en Europe. Elle arrive à Venise en pleine saison estivale avec des rêves plein la tête, et tombe immédiatement sous le charme de la Cité des Doges, où tout invite à l’amour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais très vite, l’ambiance romantique et les décors sublimes ne font que mettre en exergue sa solitude. Alors qu’elle désespère, le miracle se produit.

Il a le visage de Renato De Rossi un charmant antiquaire italien (Rossano Brazzi)…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Britannique David Lean n’est pas encore le cinéaste célébré du “Pont de la rivière Kwai”, “Lawrence d’Arabie” ou du “Docteur Jivago”, lorsqu’il réalise en 1955 “Summertime”, plus connu en France sous le titre “Vacances à Venise”. Pour la première fois, le cinéaste s’aventure hors d’Angleterre et, contrairement à ses habitudes, choisit de tourner en couleur cette adaptation d’une pièce d’Arthur Laurents The Time of the Cuckoo (1952). On lui doit également les scénarios de “La corde” ou “Nos plus belles années”.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Même si le film n’utilise pas le format Cinémascope, que le réalisateur privilégiera par la suite, rarement Venise n’aura été aussi magnifiquement célébrée que dans ce “Summertime”, où chaque plan, chaque prise de vue, met en évidence la beauté de la ville. Cet effet “carte postale” n’est pas innocent. Il permet à Lean de mettre en évidence, et non sans une certaine cruauté, la solitude de son héroïne, qu’il n’hésite pas à montrer pathétique et ridicule, même lorsqu’elle tente, dans un sursaut de puritanisme, de repousser le bel Italien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Katharine Hepburn, âgée de 46 ans au moment du tournage, a toutes les rigidités de cette Américaine qui se débarrasse maladroitement de sa carapace et en apparaît d’autant plus touchante. Bien moins intense et émouvant que “Brève Rencontre” réalisé dix ans plus tôt par Lean, “Summertime” était pourtant, de tous ses films, son favori. A redécouvrir !

Lors de vos séjours à Venise, du campo San Barnaba aux prairies de Torcello, amusez-vous à retrouver les décors du film !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après la sortie du film, beaucoup de touristes américains qui arrivaient, voulaient séjourner à l’hôtel (Pensione Zecchini) où habitait le personnage interprété par K. Hepburn.
C’était logique: une fenêtre s’ouvrait avec vue sur la Basilique de la Salute, une autre sur la Place Saint Marc, une autre encore sur Rialto …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La « fameuse terrasse » avait été artificiellement construite pour le tournage dans le Campo San Vio près de la Salute. La Pensione Zecchini était en réalité au Sotoportego de le Acque, après un pont privé qui, à l'époque, conduisait aux bureaux de la Compagnie du Gaz et se trouve en face du Pont dei Bareteri (Mercerie) .

Le scénario voulait que K. Hepburn tombe dans le rio de San Barnaba où elle a attrapé, selon sa secrétaire de l’époque, une conjonctivite dont l’actrice ne guérira jamais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Klod le Ven 26 Oct - 11:06, édité 1 fois

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Summertime (Vacances à Venise)

Message  Klod le Jeu 25 Oct - 10:50

Le film est est disponible en DVD chez Carlotta depuis le 6 juillet 2011.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce nouveau master restauré HD présenté dans son format respecté 1.33 est plutôt joli et permet de (re)découvrir le film dans de bonnes conditions à défaut d’être réellement enthousiasmantes. En effet, malgré tout le soin apporté au lifting numérique du film, le grain demeure assez appuyé, les fourmillements sur les arrière-plans sont constants (à l'instar d'un plan composite endommagé à la 57ème minute), la saturation des couleurs peine à trouver un équilibre chromatique, quelques tâches, points et griffures subsistent, et le piqué n’est guère ciselé. Malgré tout, la colorimétrie chatoyante met joliment en valeur les teintes impressionnistes signées par le chef opérateur Jack Hildyard (Le Pont de la rivière Kwai, Casino Royale), où s’imposent des bleus et des verts lumineux. Alors certes, de nombreux accrocs sont constatables sur cette copie, comme certains décrochages sur les fondus enchaînés ainsi qu’une une nette faiblesse de la définition sur les séquences en intérieur, mais finalement revoir Vacances à Venise avec un joli grain cinéma n’est pas pour autant déplaisant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum