Le 13 mai ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 13 mai ...

Message  Klod le Mer 24 Oct - 21:11

13 mai 1804

Naissance à Venise de Daniele Manin, homme politique italien, mort à Paris le 22 septembre 1857. Il est un des acteurs du Risorgimento, en devenant le chef de l’éphémère République de Saint-Marc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Issu d'une famille juive de Vérone, sa naissance est enregistrée sous le nom de Daniele Medina. Plus tard, sa famille se convertit au catholicisme et, comme c'était la pratique chez les Juifs à l'époque, le garçon adopte lors de son baptême, le nom de famille de son parrain qui n'était autre que le propre frère de Ludovico Manin, le dernier doge de le Sérénissime République. Par cette coïncidence, le nom de cette ancienne famille patricienne associée jusqu'ici à la fin de l'indépendance de Venise sera désormais synonyme de liberté retrouvée

Exilé à Paris, il donne des cours d'italien pour survivre mais continue de militer pour l'unification de l'Italie. En particulier, il appelle ses amis à soutenir l'action de la Maison de Savoie dans une déclaration retentissante:

« Persuadé qu'il faut avant tout faire l'Italie, que c'est la question primordiale, je dis à la maison de Savoie: Faites l'Italie et je suis avec vous, sinon non... Moi républicain, je plante le premier l'étendard de l'unification: L'Italie avec le roi sarde »
Malet et Isaac : Histoire contemporaine depuis le milieu du XIXe siècle, librairie Hachette, 1939, page 188

Ses cendres seront transférées à Venise en 1868.

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 13 mai ...

Message  Martine 1968 le Dim 25 Nov - 17:50

13 mai 1897

Alphonse Allais qui voyage à en Italie, arrive à Venise.

Ce ne fut pas son voyage de noces, comme ont l'a raconté, puisqu'il se maria avec Marguerite Gouzée en 1895). Les jeunes époux préfèrent Nice.

Dès son arrivée, Venise "la superbe" caresse "allaisgrement" la sensibilité artistique d'Alphonse :

"La première chose qui frappe l'odorat du voyageur arrivant à Venise, c'est l'absence totale de parfum de crottin de cheval. Cette particularité, assez bizarre en apparence, s'explique d'elle-même dès qu'on s'aperçoit, par la pratique, que les seuls modes de locomotion et de véhiculage à Venise sont le footing et le gondoling.
- Non seulement Venise existe, mais elle est habitée pas uniquement par des peintres et des Cook's touristes, mais encore par de vrais Vénitiens et surtout des Vénitiennes authentiques, ces dernières plus jolies que nul ne saurait se l'imaginer et portant encore, en grande quantité, des chevelures de ce blond particulier qu'affectionnait notre regretté Titien"
- "Ah ! que Venise est belle !
".

La première chose qui frappe le goût du voyageur arrivant à Venise, c'est une exquise glace "tutti-frutti" dégustée sur l'une des mille petites tables du café Florian.

La première chose qui frappe l'ouïe du voyageur arrivant à Venise, c'est le remplacement du bruit de cornes et de grelots cyclistes par les mélancoliques clameurs des gondoliers.

La première chose qui frappe l'oeil du voyageur arrivant à Venise, c'est le spectacle ... d'une charmante jeune femme, distribuant sans compter du blé de Turquie aux pigeons de la place "Saint Marc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Martine 1968

Messages : 434
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 48
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum