Je ne veux jamais l’oublier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je ne veux jamais l’oublier

Message  Patriciaa494 le Ven 9 Nov - 17:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Roman historique ? Oui... car, en 1950, les taxis s'appelaient «voitures de place», à l'aube, aux Halles, une forte odeur de soupe à l'oignon réconfortait les amis de la nuit ; on dansait la rumba, le fox-trot et le slow. Et même, dans les caves, endroits de perdition, on dansait le jitterburg. Saint-Germain-des-Près était un joli village ; les jeunes filles ne se mettaient pas au lit dès qu'on leur disait bonjour un peu poliment : elles jouaient le jeu, parfois cruel et compliqué, parfois très lent, mais qui permettait à chacun de mesurer la vérité de ses sentiments. L'Italie était toujours le pays aimé de Stendhal. Rien n'empêchait la douceur de vivre, enfin retrouvée après la guerre, de se voiler d'amertume ou de se gonfler d'espoir d'une façon tout à fait déraisonnable...

9,95 €uros

Poche: 384 pages
Editeur : Gallimard; Édition revue et corrigée avec une préface de l'auteur (22 mai 1990)
Collection : Folio
Langue : Français
ISBN-10: 2070382478
ISBN-13: 978-2070382477

Patriciaa494

Messages : 364
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne veux jamais l’oublier

Message  Patriciaa494 le Ven 9 Nov - 17:48

A Venise Patrice Belmont prend du bon temps chez sa tante, Mercedes Bongiovanni, une vraie Marquise et tellement snob, elle qui prétend une liaison avec le grand Gabriele d'Annunzio. Elle sera à l'origine de la rencontre entre Patrice et Olivia, une mystérieuse jeune femme dont Patrice tombera follement amoureux…Sans retour : Olivia est avide d'argent facile et de fête…
Paru en 1950, Je ne veux jamais l'oublier est le troisième roman de Michel Déon. On voit poindre ce qui fera le succès de l'auteur : un détachement du « héros » des choses de la vie et de son coté matériel, adepte du « fare niente », un style qui suggère plus qu'il ne décrit. Bref, une ambiance délicieuse de hussard dont il est le dernier représentant.

Patriciaa494

Messages : 364
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum