Le 27 mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 27 mars

Message  Klod le Sam 27 Oct - 17:01

27 mars 1770

Mort à Madrid de Giambattista Tiepolo.

En 1761, le roi Charles III d'Espagne le commissionne pour une fresque de plafond de L'Apothéose de l'Espagne pour le palais royal de Madrid. Au début de l'année 1762, il part pour Madrid, ce qui provoque la jalousie et l'opposition d'Anton Raphael Mengs.

Il y termine sa vie.

Excellent peintre, il a influencé Goya au travers d'une technique notable qui eut d'ailleurs une grande reconnaissance par la suite: la lumière, « l'éclairage » de parties précises du tableau par des couleurs claires permettant de faire ressortir des impressions ou des idées, comme la pureté ou le divin.

Les thèmes abordés comportent presque toujours une allusion à la mort et à la magie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 27 mars

Message  Klod le Mar 13 Nov - 11:20

27 mars 1785

Le comte Galliano Lecchi Bresciano, condamné pour homicide s'évade de la prison des plombs.

Les Plombs, comme chacun le sait, étaient les prisons situées en haut du palais des Doges. Le comte Galliano Lecchi Bresciano y avait été enfermé pour de nombreux méfaits qu’il avait soit exécuté lui même, soit fait exécuter par ses hommes.

Les chanceliers pouvaient frapper des innocents, absoudre même les coupables, qui parfois furent tirés des prisons, comme il "arriva à Galeano Lechi, auquel on permit, en 1785, de s'enfuir des plombs moyennant vingt mille ducats payés aux inquisiteurs".

Galliano Lechi réussit à se hisser sur les toits de plomb du Palais des Doges, puis, usant d’une corde formée de bandes taillées dans ses draps, il descends dans le canal. Il gagne ensuite à la nage la rive de Canonica où l’attends une gondole prise en location. C’est par se moyen qu’il quitte définitivement Venise pour se mettre en lieu sûr.

Le 2 avril suivant, Ballarini écrit: "Questa fuga supera in valore quella del Casanova ; ma il Lechi, con il validissimo mes dei cecchini, potè avere i stromenti più efficaci."

Si, dans la fuite de Casanova, on pourrait deviner le bras de son grand protecteur, le patricien Bragadin, celle de Lecchi fut aidée par son épouse, qui aurait séduit des Inquisiteurs d’État en faisant ainsi ses complices.

Ballarini, toujours, dans une de ses lettres manuscrites : "On est certain que cela coûta 20 mille ducats à Lecchi pour s’enfuir des Plombs et les méchantes langues prétendent qu’ils furent partagés par Gabriel et Emo."

Le gardien et le médecin des prisons furent les lampistes qu’on punit pour cette évasion et qui prirent la place de leur leur hôte avant de disparaître à tout jamais (dans le canal d’Orphano ?). Quant à Lecchi, lors des évènements de 1797, il fut fusillé par les citoyens et son corps jeté dans le fleuve Adda.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum