Le 17 avril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 17 avril

Message  Klod le Jeu 25 Oct - 19:11

17 avril 1606

Le pape Paul V Borghèse avec la bulle Superioribus mensibus excommunie le Sénat et jete l'interdit sur Venise, mesure qui ne sera retirée que le 21 avril 1607.

Si l’on s’en tient à ses causes immédiates, l’ampleur de la crise paraît disproportionnée : l’arrestation par les autorités de la République de deux prêtres délinquants et scandaleux, l’adoption par la Sérénissime de lois soumettant au contrôle de celle-ci le retour à l’Église de biens ecclésiastiques détenus de longue date en emphytéose par des laïcs, les legs immobiliers au clergé, et la construction de nouveaux bâtiments ecclésiastiques. Le ton monte très vite entre la République et le nouveau pape Paul V : celui-ci excommunie les dirigeants vénitiens et jette l’interdit sur tout le territoire vénitien, soit les deux censures majeures que Rome peut infliger (bulle Superioribus mensibus, 17 avril 1606). Venise ne plie pas, organise sa défense sur le plan théologico-politique en mobilisant les écrivains, en particulier Paolo Sarpi, et en recherchant des appuis diplomatiques, en particulier celui de la France d’Henri IV. Le rôle décisif dans le règlement de la crise revient effectivement aux diplomates français. Les censures sont suspendues au mois de mai 1607.

Klod
Admin

Messages : 1186
Date d'inscription : 22/10/2012
Age : 60
Localisation : Venezia

http://oliaklodvenitiens.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 17 avril

Message  Patriciaa494 le Dim 28 Oct - 14:33

17 avril 1355

Le doge Marino Faliero est jugé pour haute trahison.

Outre la tentative de coup d'État contre les institutions vénitiennes, il lui fut reproché d'avoir tenté de négocier l'accord économique avec Gênes, alors grande rivale de Venise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Francesco Hayez, La dernière heure du Doge Marino Faliero, Milan, Academia di Belle Arti di Brera

Il fut condamné à être décapité. L’exécution eut lieu dans la cour du Palais des Doges, au pied du perron sur lequel, avant de ceindre la couronne ducale, Faliero avait prêté serment d’observer la "promissione". Le bourreau, son épée sanglante dans la main, cria aux spectateurs : « constatez tous qu’il a été fait justice du traître ».

Le cadavre du doge resta exposé toute une journée, la tête tranchée.

Au soir du 18 avril, il fut déposé dans une gondole et inhumé sans aucune cérémonie, dans un caveau creusé dans une chapelle de la basilique de San Zanipolo, nécropole des doges de Venise.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'exécution de Marino Faliero par Delacroix, 1827.

Patriciaa494

Messages : 364
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 17 avril

Message  Martine 1968 le Ven 9 Nov - 21:01

17 avril 1816

Le 17 courant à 10 heures et demi environ, le Lion qui revient de Paris et qui a été arrangé à merveille, a été hissé sur la colonne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photographie ancienne, de Carlo Naya (fin du XIXe siècle)

Les Français avaient pris cette sculpture, en même temps que les non moins célèbres chevaux de Saint-Marc, à l'issue de la campagne d'Italie (1797). Détériorée par les opérations de dépose et de transport, sévèrement mutilée (il lui manquait les ailes, les pattes, la queue ainsi que l'évangile qui était glissé sous l'une des pattes avant), elle fut restaurée par un sculpteur français, Edme Gaulle (ou Jean Guillaume Moitte).
Ce lion ayant été réalisé au Moyen Âge à partir d'une antique chimère orientale, son « travail gothique » était étranger au goût néoclassique de l'époque.

A Paris, le lion ailé avait orné la fontaine des Invalides...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Martine 1968

Messages : 434
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 48
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 17 avril

Message  Martine 1968 le Ven 9 Nov - 21:07

17 avril 1566

Véronèse épouse à Vérone dans la paroisse de Santa Cecilia, Elena Badile, âgée de 23 ans , fille de son premier maître Antonio Badile.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Son incroyable activité fut à peine ralentie durant un court séjour à Vérone, et l'on ne constate pas, sans admiration, qu'à cette période de maturité débordante, se rattache encore l'exécution du vaste ensemble de fresques qui décorent la villa des Barbaro, à Maser, près de Trévise.

Ils eurent 4 enfants... une fille et trois garçons.
Deux d'entre eux devinrent très vite ses collaborateurs.

Martine 1968

Messages : 434
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 48
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 17 avril

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum